libye peut-etre une issue honorable

Publié le par metoukec.over-blog.com

Visite prévue de Jacob Zuma en Libye pour rencontrer Kadhafi Mouammar Kadhafi (g) et Jacob Zuma, à Tripoli, le 10 avril 2011. Mouammar Kadhafi (g) et Jacob Zuma, à Tripoli, le 10 avril 2011. Reuters Par RFI Le président sud-africain sera au Nigeria samedi 28 mai pour assister à l’investiture de Goodluck Jonathan à la présidence. Il ira ensuite le lundi 30 mai à Tripoli pour rencontrer Mouammar Kadhafi et pour discuter avec lui, dit-on, à la présidence. Sur quoi portera la discussion entre Jacob Zuma, le président sud-africain, et le leader libyen Mouammar Kadhafi ce lundi 30 mai ? C’est la grande question. Peut-être les deux hommes évoqueront-ils une porte de sortie pour le colonel Kadhafi après trois mois de combats en Libye. Jacob Zuma se rend à Tripoli en tant que membre du panel de haut niveau de l’Union africaine sur ce dossier libyen. Anton Hammerl avait disparu le 4 avril 2011 alors qu'il couvrait le conflit en Libye. 20/05/2011 - AFRIQUE DU SUD / LIBYE Le photographe sud-africain porté disparu en Libye a été tué Il pourrait être aussi question d’Anton Hammer, ce photographe de presse sud-africain mort en Libye au mois d'avril. Le gouvernement et l’ANC, le parti au pouvoir, ont vivement critiqué le gouvernement libyen dans cette affaire. L’Afrique du Sud estime que la Libye lui a menti : elle aurait caché la mort du photographe pendant des semaines affirmant qu’il allait bien alors que les officiels savaient qu’il avait été abattu début avril. Un nouveau sujet de discorde entre les deux pays, pourtant proches traditionnellement. Auparavant il y avait eu le vote sud-africain au Conseil de sécurité de l’ONU approuvant la zone d’exclusion aérienne en Libye.

Visite prévue de Jacob Zuma en Libye pour rencontrer Kadhafi
Mouammar Kadhafi (g) et Jacob Zuma, à Tripoli, le 10 avril 2011.
Mouammar Kadhafi (g) et Jacob Zuma, à Tripoli, le 10 avril 2011.
Reuters
Par RFI

Le président sud-africain sera au Nigeria samedi 28 mai pour assister à l’investiture de Goodluck Jonathan à la présidence. Il ira ensuite le lundi 30 mai à Tripoli pour rencontrer Mouammar Kadhafi et pour discuter avec lui, dit-on, à la présidence.

Sur quoi portera la discussion entre Jacob Zuma, le président sud-africain, et le leader libyen Mouammar Kadhafi ce lundi 30 mai ? C’est la grande question. Peut-être les deux hommes évoqueront-ils une porte de sortie pour le colonel Kadhafi après trois mois de combats en Libye. Jacob Zuma se rend à Tripoli en tant que membre du panel de haut niveau de l’Union africaine sur ce dossier libyen.

Il pourrait être aussi question d’Anton Hammer, ce photographe de presse sud-africain mort en Libye au mois d'avril. Le gouvernement et l’ANC, le parti au pouvoir, ont vivement critiqué le gouvernement libyen dans cette affaire. L’Afrique du Sud estime que la Libye lui a menti : elle aurait caché la mort du photographe pendant des semaines affirmant qu’il allait bien alors que les officiels savaient qu’il avait été abattu début avril. Un nouveau sujet de discorde entre les deux pays, pourtant proches traditionnellement.

Auparavant il y avait eu le vote sud-africain au Conseil de sécurité de l’ONU approuvant la zone d’exclusion aérienne en Libye.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article