ERYTHREE / ETHIOPIE :

Publié le par metoukec.over-blog.com

LE SPECTRE D'UN NOUVEAU CONFLIT FRONTALIER Plus d'une décennie après leur guerre frontalière, la tension monte à nouveau entre l'Erythrée et l'Ethiopie. D’un côté, le président érythréen Issayas Afeworki cherche depuis plusieurs mois à fédérer les organisations d'opposition éthiopiennes dans le but de déstabiliser le gouvernement d'Addis-Abeba. De l’autre, le premier ministre éthiopien Meles Zenawi a récemment annoncé qu’il aiderait les rebelles érythréens à renverser le régime d’Asmara. Joignant l’acte à la parole, il serait en train de rassembler des groupes armés d’opposants érythréens à l’est de l'Ethiopie. Retour sur des manœuvres politiques et des tentatives de déstabilisation des deux côtés de la frontière qui peuvent à tout moment dégénérer en un nouveau conflit armé.
L'Erythrée veut un front des opposants éthiopiens Bien qu'il soit atteint d'une sérieuse maladie nécessitant des traitements médicaux réguliers au Qatar, le président érythréen Issayas Afeworki n'en démord pas :

Aller à : Navigation, rechercher
Guerre Érythrée-Éthiopie
UN Soldiers in Eritrea.jpeg
Soldats de l'ONU sur la frontière
Informations générales
Date 1998-2000
Lieu Frontière entre l'Érythrée et l'Éthiopie
Issue • Victoire militaire de l'Éthiopie
• Signature des accords d'Alger
• Victoire juridique de l'Érythrée au niveau international
Belligérants
Flag of Eritrea.svg
Érythrée
Flag of Ethiopia.svg
Éthiopie
Commandants
Sebhat Ephrem Tsadkan Gebre-Tensae
Pertes
Estimations allant de 19 000 morts selon l'Érythrée jusqu'à 67 000 morts selon l'Éthiopie Estimations allant de 34 000 morts à 123 000 morts selon les sources

La Guerre Érythrée-Éthiopie s'est déroulée de mai 1998 à juin 2000 entre l'Éthiopie et l'Érythrée. Les deux nations, qui font pourtant partie des plus pauvres au monde, ont englouti des centaines de millions d'euros dans ce conflit[1] et ont dû supporter la perte de dizaine de milliers d'hommes tués ou blessés lors du conflit[2] qui s'est achevé sur des changements de frontières mineurs.

Selon une décision rendue par une commission internationale de La Haye, l'Érythrée aurait violé la loi internationale et déclenché la guerre en envahissant l'Éthiopie. [

Commenter cet article